Mon parcours eco-responsable

Alors cet article n’est pas dans l’optique de vous dire «  voilà ce qu’il faut faire » car chacun est différent. C’est plutôt un récapitulatif de ce que je fais ( bien ou mal ) pour une vie plus eco-responsable.

Pour vous remettre dans le contexte : j’habite à la campagne, à 65 km de la prochaine grande ville.

Je vais essayer de vous détailler les changements mis en place dans ma vie ….. ces changements ont été mis en place petit à petit et c’est loin d’être terminé, j’y travaille !

Dans l’Atelier :

Alors bien sur, le tri est essentiel dans mon atelier. 2 poubelles ( 1 boite en métal et des sacs de notre baguette quotidienne en guise de sac poubelle ) et je trie à fur et à mesure.

Les produits que j’utilise sont pour la plupart naturels comme le sel pour patiner, l’acide citrique pour nettoyer le cuivre.

Pour les envois, je n’envois pas de facture si on ne me l’a demande pas , je recycle les cartons quand je peux, j’utilise des cartons en carton recyclé la plupart du temps ainsi que des pochettes en papier pour emballer les bijoux.Le papier bulle est 100% récup mais j’évite d’en mettre de trop.

Je profite du service de la poste qui vient récuperer les colis en amenant le courrier, ce qui m’évite de prendre la voiture.

J’évite au grand maximum de prendre des chinoiseries pour mes créations, bien que leurs prix soient assez attractifs et que cette activité est mon activité principale. J’estime que mes clients méritent du fait main du moins « européen » car il n’y a pas de mine de cuivre en france mais nos voisins en produisent ….

Il y a encore des améliorations à faire ………

Dans ma vie personnelle  :

Beaucoup de reflexion, beaucoup de prise de conscience depuis quelques temps déjà. Quand on voit tout le gaspillage alimentaire, le cœur me saigne …. je suis très très loin du zéro déchets car je n’ai pas de magasin « vrac » qui vaut le coup dans le coin et comme j’adore cuisiner il est hors de question que je passe par un magasin en ligne ( sauf pour les epices que je ne trouve pas dans mon coin en normandie ) et qu’on me parle pas de drive non plus car je veux choisir mes produits et aussi les emballages. Des fois je suis faible mais je craque de moins en moins ….et mes j’ai de moins en moins de poubelles ( grand sourire )

Achats

Faire les courses c’est tout un machin lol …. comme vous pouvez le voir, je prépare mes menus à la semaine en tenant compte de ce que j’ai en stock. J’aime énormément les plannings magnétiques et je n’ai gardé qu’une petite feuille à amener aux courses. Le veille je fais comme vous, je fais le tour des prospectus en ligne pour voir si il y a des promos intéressantes.

Lors des courses, je choisis tout d’abord les choses qui sont dans des emballages recyclables ( carton, papier, verre ou emballage végétal ). Le recyclage est à mes yeux important, surtout que seulement 40 % du plastique est recyclable.

Quand on voit les indications avec lesquels ils nous bombardent en ce moment ( sans nitrite, végan etc ) on se rend compte toutes les cochonneries qu’ils nous ont fait manger depuis des années.

J’amène mes filets réutilisables pour acheter mes fruits et légumes, je les adore ( merci Karine )…. c’est quand même hallucinant quand vous regardez l’emballage des fruits et légumes. Bon j’avoue qu’au début quand je les ai amené j’avais droit à des regards bizarres mais ouf c’est rentré dans les mœurs.

filets pour legumes et fruits ou achat vracCe que je n’achète plus par principe : plats préparés, saumon de norvège, œufs de poules élevés en batterie, des fruits et légumes d’espagne et du fromage râpé,

Je fais attention donc à l’emballage et aux additifs alimentaires et ensuite je finis par choisir selon le prix. Depuis quelques temps on trouve également des produits qui soutiennent les producteurs ( œufs, lait , beurre ) et c’est un principe que j’adore !!! L’achat des produits de saison est aussi de mise hein ainsi que l’achat de produits en promo ou en date courte.

Je cuisine tous les jours, je mixe mes propres épices quand je le peux et généralement je cuisine pile poil la quantité qu’il faut. L’avantage que j’ai est que ma moitié aime manger et mange de tout donc je ne suis pas limitée, surtout que j’adore la cuisine du monde et traditionnelle ( surtout la cuisine chinoise ), on voyage dans l’assiette !

Nous faisons également nos yaourts, nos faisselles, nos crèmes desserts, des gâteaux ( plus bons que beaux lol ) et de temps en temps même du fromage, même des fromages pressés.

Pour les boissons, le truc dont je n’arrive pas à me passer c’est le pulco agrume mais à coté de ça je fais mon kéfir, ice tea, citronnades. Je tente également le ginger ale mais mes essais ne sont pas encore au top.

Sinon on tourne à l’eau du robinet uniquement car il faut bien le dire, on est dans un pays où l’eau potable est accessible ( et s’il ne l’est pas, on est avertis ) et pour l’eau pétillante, on a une sodastream depuis au moins 12 ans. Ca doit en faire des bouteilles économisées 😉

Ustensiles de Cuisine et Plonge

La cuisine c’est ma passion. Ca n’a pas toujours été comme ça car bossant en restauration, je n’avais pas besoin de savoir cuisiner. Donc à mes débuts ma grande passion était les machines de cuisine. Heureusement qu’entre temps j’ai appris et revu mes priorités et je n’ai gardé que les machines « indispensables » qui m’aident dans mon quotidien.

Je continue à me faire plaisir mais je réfléchis beaucoup avant d’investir dans un nouveau truc, et je pense long terme …. J’ai presque fini de virer tout le plastique, j’ai viré toutes les casseroles ou poêles « revêtement antiadhésifs ». Bon, j’avoue que c’est un investissement mais vu que les revêtements s’en vont plus ou moins rapidement, je pense gagner au change.

J’ai également virée ma gazinière et j’en ai profité pour prendre mon rêve, beaucoup moins cher et qui s’avère être super économique ( une petite bouteille de gaz me dure minimum 6 mois et je cuisine tous les jours )

Et avant qu’on me pose la question, mes indispensables sont : le magic bullet ( petit mixer que je traine depuis des années, un crock-pot ( mijoteuse électrique ), un instant pot ( cuiseur électrique sous pression ), une yaourtière, une vieille fromagère et Bob, le robot pâtissier …. j’ai gardé mon appareil à raclette , une plancha et un appareil à fondue chinoise car je ne suis pas parfaite et loin de là

Niveau plonge et nettoyage de la cuisine ( c’est le dernier endroit que j’ai revisité pour l’instant ), j’ai fini beaucoup de produits soi disant extraordinaires pour le nettoyage et qui n’arrivent pas à la cheville du savon de marseille, du vinaigre, du bicarbonate et de l’alcool ménager. J’ai également fini les éponges et investi dans des accessoires beaucoup plus écologiques et recyclables et j’avoue que c’est que du bonheur, je ne regrette pas du tout.

Mise à jour : j’ai enfin mes ronds de serviettes et j’ai ressorti mes serviettes de table que j’ai depuis 20 ans. Le sopalin est remplacé depuis des années par du sopalin en tissus car j’ai des amies extra qui me connaissent super bien

Salle de Bain

Ca fait des années que j’utilise du savon, du shampooing sec etc…. c’est ce qui me réussit le mieux. Mais je reste curieuse, et j’ai 2/3 marques bio pour lesquelles je craque regulièrement, surtout pour le déodorant. Bah oui, au fond du fin fond je suis une fille.

J’utilise mes lingettes démaquillantes ( et de l’huile de coco ) et mon éponge en kojac pour mes soins ainsi que du hénné pour prendre soin de cheveux.

Les fins de savons sont recyclés en les faisant fondre dans de l’eau, avec quelques gouttes de HE Tea Tree et cela remplace efficacement les produits lave-mains du commerce.

J’aimais les noix de lavage pour la lessive mais je n’en trouve plus dans mes magasins ….

Je n’ai pas encore trouvé beaucoup de recettes à faire soi-même qui me conviennent, que ce soit pour le déo, le dentifrice, la lessive etc … N’hésitez pas à rajouter votre recette dans les commentaires. En tous les cas, je n’hésiterai pas à faire évoluer cet article avec mes expériences à venir.

Extérieur et Composteur

A l’extérieur, pour l’entretien du terrain, je n’utilise aucun produit, je préfere passer du temps à débrousailler. Je ne me vois pas mettre du sel, du vinaigre ou du produit vaiselle partout. J’ai essayé le vinaigre sur une petite partie, ça marche 5 mn mais il en faudrait des litres et des litres mais il faudrait aussi nous prouver que ça n’a vraiment pas de conséquences pour l’environnement tout ça.

Et bien sur, j’ai un composteur pour tous les déchets organiques n’ayant plus assez de poules pour les manger.

Dons

Je ne vends pas tout ce dont je me débarrasse car je préfère donner à des organisations ou à des associations qui en ont besoin.

Il y a aussi le site Geev.com et le site Donnons.org qui sont juste géniaux. Si vous ne les connaissez pas, je vous invite vivement à y faire un tour

Encore une fois, n’hésitez pas à participer ci-dessous en donnant vos astuces, vos bons plans car c’est un sujet qui nous concerne tous

« L’effondrement climatique a commencé », a déploré le secrétaire général de l’ONU António Guterres, dans un communiqué. « Notre climat implose plus vite que nous ne pouvons y faire face, avec des phénomènes météorologiques extrêmes qui frappent tous les coins de la planète »

Légendes des korriganes

Inscrivez-vous et recevez les dernières nouvelles du Trésor des Korriganes !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

6 Replies to “Mon parcours eco-responsable”

  1. Fauve Skasiak dit :

    Et bien tu as une belle avance dans ta démarche.
    Je regrette juste de ne pas pouvoir voir tes photos en plus grand pour me donner une idée de ce que tu emplois comme ustensiles de cuisine.

  2. Lucie petitsoleil dit :

    bravo et bien détaillé, quelle organisation, perso je suis pas là où je voudrais surtout a cause du financier et aussi du temps…mais je porte la green team à mon boulot 🙂

  3. Nathalie RACLOT dit :

    merci pour toutes ces idées. je recycle aussi tout ce que je peux. mais je vais au magasin acheter juste ce dont j’ai besoin ou envie au fur et à mesure, comme cela c’est consommé de suite et pas de gaspillage. à part quelques stocks de pâtes et de riz n’ai rien. pour la maison deux produits seulement sol et surface et gel javel. quand à la salle de bain suis passée au solide sauf le dentifrice pas encore trouvé le bon.

  4. Claudie Josselin dit :

    fort intéressant ! les derniers sacs plastique des magasins je les ai gardé pour les légumes des courses au marché et je les lave.
    pour les noix de lavage il y en a chez Alepia sur internet. c’est avec eux que j’ai découvert le savon d’Alep il y a de nombreuses années.
    Le zéro déchets c’est difficile mais bon : le compost j’ai connu ça dès mon enfance et j’ai 77 ans !!

  5. Fauve skasiak dit :

    Depuis 3 semaines j’ai adopté la pierre d’argile . C’est un super nettoyant trouvé dans mon magasin vrac et bio . il est utile pour tout : inox carrelage et tout support (plaque de cuisson interieur four extc )sauf bois.

  6. Yeshua dit :

    A l’extérieur, pour l’entretien du terrain, je n’utilise aucun produit, je préfere passer du temps à débrousailler. Je ne me vois pas mettre du sel, du vinaigre ou du produit vaiselle partout. J’ai essayé le vinaigre sur une petite partie, ça marche 5 mn mais il en faudrait des litres et des litres mais il faudrait aussi nous prouver que ça n’a vraiment pas de conséquences pour l’environnement tout ça.

    Et bien sur, j’ai un composteur pour tous les déchets organiques n’ayant plus assez de poules pour les manger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *